[REVISION] Rencontres du Premier League : du 14 et 15 Aout 2022

Le but de Taiwo Awoniyi en première période a permis aux Reds de remporter leur première victoire en Premier League depuis 1999. Les Reds ont battu West Ham United 1-0 au City Ground, dimanche après-midi.

Forest bat les Hammers

West Ham United s’est incliné 1-0 contre le nouveau promu Nottingham Forest lors du match de Premier League de dimanche.

Nottingham Forest Vs West Ham United : détails du match

Nottingham Forest : Henderson, Worrall (c), Niakhate (Cook 79), McKenna, Williams, Mangala (Cafu 84), O’Brien, Toffolo, Lingard, Johnson, Awoniyi (Surridge 72).
Remplaçants non utilisés : Hennessey (GK), Biancone, Soh, Mighten, Taylor, Hammond

But : Awoniyi 45-2

Réservé : McKenna, Henderson, Johnson, Surridge

West Ham United : Fabiański, Coufal, Johnson, Zouma, Cresswell, Rice (c), Souček, Bowen (Cornet 85), Fornals (Lanzini 68), Benrahma, Antonio (Scamacca 68)
Remplaçants non utilisés : Areola (GK), Randolph (GK), Ashby, Coventry, Downes

Réservé : Rice

Assistance : 29,281

Rapport du Match : Nottingham Forest 1-0 West Ham United

Taiwo Awoniyi, de Forest, a inscrit le seul but de la rencontre à la fin de la première mi-temps, mais dans des circonstances un peu fortuites, puisque la tentative de dégagement de Ben Johnson a touché l’attaquant et a roulé dans le filet.

Les Hammers ont vu un but de Saïd Benrahma en première mi-temps annulé par la VAR, avant que Benrahma et Pablo Fornals ne touchent le dessous de la barre transversale en deuxième mi-temps.

Forest pensait avoir marqué un deuxième but par l’intermédiaire de Brennan Johnson, qui a été annulé pour hors-jeu, tandis que les Irons ont également obtenu un penalty après une faute de main. La tentative du capitaine Declan Rice a cependant été sauvée.

A l’heure de jeu, Benrahma a eu l’occasion de tirer un coup franc et, tout comme Fornals 15 minutes auparavant, il a cru que sa frappe avait trouvé le but par le dessous de la barre transversale, mais Henderson a réclamé.

Quelques instants plus tard, les Irons obtenaient un penalty. Le tir de Souček a heurté le bras de Scott McKenna et le capitaine Rice s’est levé. Sa tentative était basse et sur la gauche, mais Henderson était là pour repousser le penalty et préserver l’avance de Forest.

Le Williams de Forest a ensuite empêché la tête de Kurt Zouma sur un corner de franchir la ligne grâce à un dégagement tardif.

Le manager David Moyes a fait entrer Gianluca Scamacca et Manuel Lanzini sur le banc, ainsi que la nouvelle recrue Maxwel Cornet pour ses débuts à West Ham United, mais le trio n’a pas été en mesure d’aider son équipe à trouver le chemin des filets.

Kane égalise dans les arrêts de jeu au Bridge

Chelsea a dû se contenter d’un match nul pour son premier match à domicile de la saison, après avoir perdu deux fois l’avantage dans des circonstances controversées lors d’un derby londonien chargé d’émotion.

Chelsea Vs Tottenham Hotspur : détails du match

Chelsea (3-4-2-1) : Mendy, James, Thiago Silva, Koulibaly, Loftus-Cheek, Kante (Gallagher 84), Jorginho (c) (Azpilicueta 73), Cucurella, Mount, Havertz (Broja 89), Sterling (Pulisic 85). Remplaçants (non utilisés) : Arrizabalaga, Chalobah, Hudson-Odoi, Chilwell, Ziyech.

Spurs (3-4-3) : Lloris (c), Romero, Dier, Davies, Royal (Lucas 82), Bentancur (Bissouma 79), Hojbjerg, Sessegnon (Richarlison 57), Kulusevski, Son (Perisic 79), Kane. Remplaçants (non utilisés) : Forster, Doherty, Sanchez, Tanganga, Bryan.
Buts : Chelsea – Koulibaly 19, James 77 ; Spurs – Hojbjerg 68, Kane 90+6.

Cartons jaunes : Chelsea – James, Mendy, Havertz.

Lieu : Stamford Bridge.

Météo : Ensoleillé, légère brise, 33 degrés.

Affluence : 39,946.

Rapport du Match : Chelsea 2-2 Tottenham Hotspur

Dans un match où nous avons été en dessous de la moyenne pendant de longues périodes, nous sommes restés dans la course après que Kalidou Koulibaly ait donné l’avantage à Chelsea en première mi-temps. Nous avons égalisé par Pierre-Emile Hojbjerg avant que Reece James ne donne l’avantage aux Blues 2-1 à 13 minutes de la fin. Mais nous nous sommes attelés à la tâche, avons tenté notre chance et avons été récompensés dans les dernières secondes par le but de Kane.

Les premières minutes ont été plutôt positives pour nous, car nous avons commencé à prendre l’avantage et à repousser l’équipe locale, mais Chelsea a rapidement pris le jeu à son compte et a ouvert le score à la 19e minute, la nouvelle recrue Koulibaly reprenant de volée un corner de Marc Cucurella à l’entrée de la surface.

Edouard Mendy a bien sauvé Ryan Sessegnon peu après, mais c’était à peu près notre seule occasion de la mi-temps alors que les hôtes dominaient, même si le score n’était que de 1-0 à la pause, nous avions encore de l’espoir.

La deuxième période était beaucoup plus équilibrée. Nous avons eu une première occasion, mais Mendy est sorti rapidement pour repousser Heung-Min Son dans un angle fermé, avant que nous ne procédions à un changement, Richarlison faisant ses débuts à la place de Sessegnon et passant d’une défense à trois à une défense à quatre.

Les deux équipes ont ensuite gâché de belles occasions, Raheem Sterling passant au-dessus de huit mètres et, presque immédiatement, Hojbjerg a lancé Kane vers le but avec Mendy à battre, mais il a tiré à un mètre du but. Nous avons égalisé à la 68e minute, mais pas sans controverse. Chelsea était convaincu qu’il y avait une faute de Rodrigo Bentancur sur Kai Havertz dans notre moitié de terrain, mais rien n’était donné et le jeu continuait. Au lieu de cela, nous avons lancé une attaque, Ben Davies a remis le ballon à Hojbjerg aux 22 mètres et le Danois a tiré du pied droit pour tromper Mendy dans le coin inférieur.

Mais, après que Havertz ait tiré à côté d’un centre de James, Chelsea a repris l’avantage à la 77e minute, Sterling trouvant James dans l’espace dans la surface et il a battu Hugo Lloris. Au fur et à mesure que le temps passe, il semble que l’on s’achemine vers une nouvelle défaite dans l’ouest de Londres, mais cette équipe est très résistante. Un moment de pression en fin de match s’est terminé par un corner tiré par le remplaçant Ivan Perisic et Kane, qui s’est élevé plus haut que tout le monde pour marquer, déclenchant des scènes fantastiques devant notre public derrière le but.

Un match nul pour Liverpool contre Palace à Anfield

Liverpool a été tenu en échec 1-1 par Crystal Palace lors de son premier match de Premier League à Anfield, lundi soir.

Liverpool Vs Crystal Palace : détails du match

Liverpool : Alisson, Alexander-Arnold, Phillips (Gomez, 63), Van Dijk, Robertson (Tsimikas, 63), Fabinho, Milner (Henderson, 63), Elliott (Carvalho, 79), Diaz, Salah, Nunez.

Remplaçants non utilisés : Adrian, Keita, Clark, Bajcetic, Van den Berg.

Palace : Guaita (GK), Clyne, Ward, Andersen, Guéhi, Mitchell, Doucouré, Schlupp, Eze, Ayew, Zaha.

Remplaçants : Johnstone (GK), Milivojevic, Olise, Mateta, Hughes, Edouard, Ebiowei, Richards, Plange.

L’entraîneur de Liverpool, Jürgen Klopp, effectue quatre changements par rapport à l’équipe qui a fait match nul à Fulham lors de la première journée, avec la nouvelle recrue Darwin Nunez en tête, aux côtés de Mo Salah et Luis Diaz.

Au milieu de terrain, Harvey Elliott et James Milner remplacent Thiago et Jordan Henderson, tandis que Nat Phillips est associé à Virgil van Dijk en défense.

Rapport du Match : Liverpool 1-1 Crystal Palace

À l’occasion du 30e anniversaire de la Premier League, ce match avait tout pour plaire : agressivité, technique et rapidité. Sans oublier un plan tactique joué à la perfection.

Il n’y a jamais eu de doute que Liverpool serait l’équipe en possession du ballon pendant une grande partie de la soirée, et c’est pourquoi les premières périodes ont été difficiles pour les visiteurs.

La première véritable occasion est survenue après seulement trois minutes lorsque James Milner a tiré au-dessus de la barre transversale alors que Guaita se trouvait sur la pelouse. Darwin Nunez aurait dû marquer quelques instants plus tard, manquant la cible à six mètres de la ligne alors que tout Anfield s’attendait à ce que le filet s’élargisse.

Mais Palace était un danger constant en contre-attaque et, à la demi-heure de jeu, il a frappé de manière dévastatrice.

Chaque but a son aide et sa finition, mais vous aurez du mal à trouver deux meilleurs exemples cette saison que ceux-ci. D’abord Ebere Eze, qui a récupéré le ballon avec un tel sang-froid qu’on aurait pu penser à Dennis Bergkamp dans sa splendeur. Avec sa deuxième touche, il a échappé au défenseur et a trouvé Wilfried Zaha derrière.

Sa finition était simple mais brillante, il trompait Alisson et célébrait devant le Kop.

Et c’est ce qui s’est passé jusqu’à la pause. À l’approche de la mi-temps, Nunez passait au-dessus de Guaita et frappait l’intérieur du poteau, avant qu’une série d’arrêts de jeu n’écarte ce qui semblait être un danger fatal.

La deuxième mi-temps commençait par un coup d’éclat, littéralement. Alors que Liverpool prenait l’avantage, Nunez donnait un coup de tête à Andersen et recevait un carton rouge direct. Cette fois, il n’y a pas eu besoin d’intervention du VAR.

Mais Palace ne parvenait pas à en profiter, et les hôtes étaient bientôt à égalité. C’était un moment d’inspiration, lorsque Luis Diaz flottait à l’entrée de la surface et frappait de loin.

L’atmosphère était fébrile à partir de là, et les deux équipes ont eu des occasions de marquer le deuxième but. Zaha était le plus proche, tirant sur l’extérieur du poteau après avoir été repéré à l’entrée des six mètres.

Andersen était tout près de l’emporter dans le temps additionnel, en tirant à côté après que Richards – qui a impressionné pour ses débuts – ait fait un signe de tête sur un corner.

Les Eagles méritaient bien ce point, et sont prêts pour 2022/23.

Exit mobile version