Premier LeagueStatistiques

Manchester City et Liverpool se partagent les honneurs d’un thriller de quatre buts

Les champions conservent la tête de la course au titre après un suspense à l'Etihad Sadium où les Reds ont égalisé à deux reprises.

Manchester City conserve sa mince avance dans la course au titre de Premier League après un passionnant match nul 2-2 à l’Etihad Stadium, au cours duquel Liverpool a dû se battre à deux reprises pour obtenir un point.

Manchester City City Vs Liverpool : détails du match

Statistiques du match Manchester City City Vs Liverpool
Statistiques du match Manchester City City Vs Liverpool

CITY : Ederson, Walker, Stones, Laporte, Cancelo, Rodrigo, De Bruyne (C), Bernardo, Jesus (Grealish 82′), Foden, Sterling (Mahrez 75′).

SUBS : Steffen, Ake, Gundogan , Zichenko, Fernandinho, McAtee, Lavia.

LIVERPOOL : Alisson, Alexander-Arnold, Matip, Van Dijk, Robertson, Henderson (Keita 78′), Fabinho, Thiago, Salah, Jota (Diaz 70′), Mane (Firmino 84′).

SUBS : Konate, Milner, Gomez, Jones, Tsimikas, Kelleher.

  • Arbitre : Anthony Taylor.
  • Assistants : Gary Beswick, Adam Nunn.
  • Quatrième arbitre : Andre Marriner.
  • VAR : Paul Tierney.
  • VAR assistant : Timothy Wood.

Rapport du Match : Manchester City 2-2 Liverpool

L’Etihad Stadium a ensuite explosé lorsque Kevin De Bruyne a ouvert le score après cinq minutes de jeu sur un tir dévié par Joel Matip.

La réponse de Liverpool ne s’est pas fait attendre et Diogo Jota a égalisé à la 13e minute en reprenant une coupe à ras de terre de Trent Alexander-Arnold.

Dans un match scintillant, le balancier revenait en faveur de City lorsque Gabriel Jesus finissait en douceur un centre de Joao Cancelo pour son premier but en Premier League depuis 197 jours.

Liverpool était mené à la pause pour la première fois de la saison dans un match de Premier League, mais il revenait à égalité 46 secondes après la reprise, Sadio Mané fêtant son 30e anniversaire d’un tir précis sur une merveille de centre de Mohamed Salah.

Virgil van Dijk a fait un énorme blocage pour détourner le tir de Jesus à la 61e minute, avant que Sterling ne voit sa tentative rejetée pour hors-jeu suite à un examen VAR trois minutes plus tard.

Salah et Jesus ont tous deux manqué de peu le cadre, avant que le remplaçant Riyad Mahrez ne soit tout près d’arracher la victoire pour City, d’abord sur un coup franc qui frôlait le poteau, puis sur une frappe qui passait au-dessus dans le temps additionnel.

Ce match nul permet à City de conserver son avance d’un point sur Liverpool, qui reste deuxième avec 73 points, à sept journées de la fin.

Guardiola était catégorique : il ne voulait pas que son équipe joue pour un match nul, mais le résultat qu’il a obtenu n’est pas de nature à déplaire au Catalan.

Sur le papier, il s’agissait du test le plus difficile pour City dans le dernier quart de la saison et éviter la défaite nous donne l’avantage crucial de garder notre destin entre nos mains.

Si nous gagnons nos sept derniers matches, nous serons champions pour la quatrième fois en cinq saisons. C’est un scénario que le patron aurait accepté en début de campagne et il tirera de nombreux points positifs de la qualité de cette performance.

La série d’invincibilité de Palace s’achève sur un match équilibré contre Leicester

Kiernan Dewsbury-Hall a marqué un superbe but et en a offert un autre à Ademola Lookman. Leicester City a détrôné Crystal Palace à la neuvième place grâce à une victoire 2-1 au King Power Stadium.

Leicester City Vs Crystal Palace : détails du match

Statistiques du match Leicester City Vs Crystal Palace
Statistiques du match Leicester City Vs Crystal Palace

Leicester : Schmeichel, Söyüncü, Amartey, Daka (Iheanacho 76), Justin, Mendy, Tielemans, Thomas, Dewsbury-Hall, Maddison (Castagne 86), Lookman (Barnes 76).

Remplaçants non utilisés : Jakupovic, Vestergaard, Fofana, Albrighton, Choudhury, Pereira.

Palace : Guaita, Mitchell (Ward 34), Andersen, Guéhi, Clyne, Kouyaté (McArthur 58), Schlupp, Gallagher (Eze 58), Zaha, Ayew, Mateta.

Remplaçants non utilisés : Butland, Kelly, Tomkins, Milivojević, Benteke, Edouard.

  • Arbitre : Robert Jones.
  • Assistants : Dan Cook, Dan Robathan.
  • Quatrième arbitre : Jonathan Moss.
  • VAR : Peter Bankes.
  • VAR assistant : Ian Hussin.

Rapport du Match : Leicester City 2-1 Crystal Palace

Palace cherchait à ouvrir le score, Jean-Philippe Mateta étant repoussé par un superbe arrêt de Kasper Schmeichel à la 19e minute, avant que Joachim Andersen, démarqué, ne passe à côté.

Dewsbury-Hall s’est ensuite mis en évidence, offrant une passe décisive à Lookman à la 39e minute, avant d’ajouter un deuxième but d’une frappe somptueuse dans la lucarne à l’approche de la mi-temps.

Wilfried Zaha a réduit l’écart à la 65e minute d’une reprise de la tête après que Schmeichel ait arrêté son penalty. Le gardien de Leicester avait déjà repoussé le premier coup de pied de Zaha, mais l’ailier de Palace a eu une deuxième occasion après que la VAR ait repéré un empiètement de Leicester.

Mateta a tiré à côté à quatre minutes de la fin, et Leicester a tenu bon pour remporter sa quatrième victoire en six matches et dépasser Palace avec 40 points.

Le temps n’a pas suffi à permettre à Palace d’achever sa remontée, et les Londoniens du sud ont dû accepter que ce ne serait pas leur jour, mettant fin à une série de sept matches sans défaite.

Palace perd une place et se retrouve 10e, à trois points des “Renards”.

S’exprimant sur Matchday Live dans la tribune de presse du King Power Stadium, Matt Elliott a déclaré :

“C’est assez simple, je pense. Comme ce fut le cas jeudi contre le PSV, il y a eu beaucoup de performances régulières. Il y a eu un joueur qui s’est distingué par son impact sur le match, il a assisté au premier but et a marqué le second. Il est régulièrement en lice pour le titre d’homme du match et c’était encore le cas aujourd’hui. Il s’est distingué par son impact sur le jeu, et de loin. C’est Kiernan Dewsbury-Hall.”

Norwich City inscrit un doublé lors de la victoire sur Burnley

Pierre Lees-Melou et Teemu Pukki ont entretenu les espoirs de Norwich City en s’imposant 2-0 contre Burnley, un autre club en difficulté, à Carrow Road.

Norwich City Vs Burnley : détails du match

Statistiques du match Norwich City Vs Burnley
Statistiques du match Norwich City Vs Burnley

Norwich City XI : Krul, Byram, Gibson, Hanley (C), Giannoulis (Williams 84), Normann, Lees-Melous (Rupp 69), McLean, Rashica, Dowell, Pukki (Tzolis 89).

Remplaçants non utilisés : Gunn, Aarons, Zimmermann, Sorenson, Springett, Rowe

Buts : Lees-Melou (9), Pukki (85)

Réserves : Lees-Melou (26)

Burnley XI : Pope, Lowton, Collins, Taylor, Tarkowski, Brownhill, Lennon (McNeil 64), Westwood, Cornet, Rodriguez (Barnes 84), Weghorst (Vydra 56).

Remplaçants non utilisés : Hennessey, Cork, Roberts, Stephens, Long, Thomas

Réserves : Taylor (78)

HT : 1-0

Lieu : Carrow Road

  • Arbitre : Michael Oliver.
  • Assistants : Stuart Burt, Simon Bennett.
  • Quatrième arbitre : Andy Madley.
  • VAR : John Brooks.
  • VAR assistant : Nick Hopton.

Rapport du Match : Norwich City 2-0 Burnley

Norwich a ouvert le score à la neuvième minute lorsque le tir à ras de terre de Lees-Melou, à l’entrée de la surface, a été dévié par Josh Brownhill et a dépassé Nick Pope. C’était son premier but de la saison.

Pope a empêché Pukki sept minutes plus tard, en bloquant brillamment la tentative de l’attaquant avec une jambe tendue.

Les Clarets ont répondu par Ashley Westwood, Jay Rodriguez et Matt Lowton, tous contrés par des blocs défensifs solides, alors que Norwich défendait résolument.

Ensuite, Maxwel Cornet a laissé passer une belle occasion d’égaliser pour Burnley à la 65e minute, en tirant au-dessus des six mètres.

À la 78e minute, City se voit accorder des coups francs consécutifs : Rupp est victime d’une faute juste à l’intérieur de la ligne des 30 mètres et Pukki est ensuite victime d’une faute sur le ballon résultant de Raschica.

Après, Normann centre vers un Pukki démarqué, dont le tir passe à côté et échoit à Grant Hanley qui parvient à placer une tête sur la barre et au-dessus.

Pukki a ensuite tenté de mettre fin au match à la 85e minute, Normann l’ayant bien repéré à l’entrée de la surface, et l’international finlandais s’est retrouvé en tête-à-tête avec Pope pour marquer le deuxième but de City.

Krul a dû intervenir dans le temps additionnel pour détourner une frappe puissante de Brownhill.

City est maintenant invaincu lors de ses deux derniers matches et affronte Manchester United à l’extérieur le samedi 16 avril.

Et Pukki a sauvé les points pour Norwich avec une finition en angle à quatre minutes de la fin.

Cette première victoire depuis janvier porte les Canaries à 21 points, à sept longueurs d’Everton, quatrième du classement.

Enfin, Burnley reste à la 18e place, à quatre points des Toffees.

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Back to top button